A retenir du discours d’Emmanuel Macron, suite aux débats des états généraux de l’alimentation.

Des ordonnances sont prévues dès le 1ere trimestre 2018 pour rééquilibrer les contrats entre industriels, distributeurs et agriculteurs, et mieux rémunérer le producteur.

Ces modifications vont permettre d’inverser le rapport de force entre producteurs, transformateurs et agriculteurs. La loi en construction permettra aux agriculteurs de partir de leur coût de production pour établir avec les industriels un juste prix. Les négociations seront plus équitables.

Il est demandé aux agriculteurs de se regrouper, de créer une organisation de producteurs afin de peser plus lourd dans les négociations. Le président se dit aussi favorable au relèvement du seuil de revente à perte, pour les produits alimentaires.

Toutes ses mesures annoncées doivent garantir au consommateur, une alimentation saine et de qualité (production bio ou agro-écologique).

Actualité suivante