Le glyphosate, ou comment soulever un débat où se mêlent opinion publique, acteurs du monde agricole, politique et opposants…

Le renouvellement du glyphosate pour les 10 prochaines années ne laisse personne indifférent, le sujet fait polémique, s’invite dans les débats médiatisés.

Mais qu’en penser ?

D’un côté, Phil Hogan le soutient, au couvert de l’étude de l’Efsa, qui stipule : « le glyphosate ne représente pas de risque pour le santé humaine ». Il insiste en expliquant « qu’avec précaution, il ne représente pas de danger ». Le débat est plus politique, même idéologique que scientifique…

Les défenseurs de l’agriculture de conservation se rebiffent, sans glyphosate, leur technique culturale est remise en question. D’après l’un d’eux : « Employé à dose raisonnable, le désherbant est vite dégradé par l’activité biologique interne des sols conduits en semis direct sous couverts végétaux permanents. »

En dernier lieu, les fervents défenseurs de l’abrogation de ce produit se retranchent derrière cette étude de l’OMS, qui a classé cette substance comme « cancérogène probable ».

Actualité suivante